Prévention accident/incendie | 23 Mars 2017

Bâtiment envahi de fumées : évacuer ou se confiner ?

© Patrick Decorte

En présence de fumées, celles-ci étant potentiellement toxiques, Comment bien réagir ? Rester dans un local fermé et attendre les secours ou se jeter dans la fumée afin d’évacuer le plus vite possible ? Un dilemme qui se pose toujours. En présence de personnes compétentes (les pompiers), il faut toujours se conformer à leurs instructions. Sinon, faire appel au bon sens en respectant la priorité absolue : la vie humaine !



Evacuation ?


L’évacuation n’est pas automatiquement la meilleure solution et le chemin pour quitter le bâtiment doit avoir fait l’objet d’une reconnaissance avant d’être emprunté. L’évacuation des personnes est exécutée lorsque le risque encouru est plus grand si elles restent sur place.

Les réflexes habituels doivent être réprimés au profit de l’observation et de la réflexion, ce qui est particulièrement difficile dans un moment où l’émotion prend souvent le dessus. Il faut éviter d’exposer les personnes à la fumée et à la chaleur ainsi qu’aux gaz toxiques sur le chemin d’évacuation.


Les professionnels de l’incendie ont cette habitude de réflexion et d’observation face au danger. De plus, leur tenue et leurs instruments de mesure leur permettent de faire une reconnaissance des voies de fuite en toute sécurité. En suivant leurs décisions, vous avez toutes les chances d’être en sécurité et protégés.

En principe, ils effectuent une reconnaissance et une sécurisation des lieux avant d’évacuer. Ils réalisent alors une ventilation correcte de la voie d’évacuation avant d’ouvrir la porte et accompagner les personnes se trouvant à l’intérieur du local vers la sortie. Au besoin, ils utilisent une alternative. Parfois, cette évacuation peut aussi se faire via les fenêtres extérieures à l’aide d’échelles ou d’élévateurs.



Confinement ?


Lors de la propagation des fumées, celles-ci mettent un certain retard avant de passer une porte fermée. Bien souvent, l’air de la pièce fermée où se trouvent les personnes impliquées est plus sain que celui présent dans le couloir et les voies d’évacuation. Lorsque les fumées représentent un trop grand danger pour les personnes, les services de secours préfèrent confiner les personnes dans la pièce où elles se trouvent encore en sécurité, le temps pour eux d’assurer le trajet avant de commencer l’évacuation. Les personnes à évacuer deviennent leur priorité sur l’extinction de l’incendie.

Si les intervenants vous demandent de rester confinés, obéissez !

Si c’est possible, vous pouvez améliorer votre confinement en colmatant les fissures de la porte par où arrivent les fumées avec des linges humides compressés autour des joints.



Conseils


• Dans tous les cas, gardez votre calme, appelez à l’aide et faites confiance aux instructions des services de secours compétents. L’évacuation en toute sécurité fait partie de leur mission première et ils mesurent mieux que quiconque le danger des fumées;

• Ne prenez aucune initiative sans leur accord sous peine de rendre leur intervention plus compliquée et de mettre votre vie en danger;

• Si les services de secours ne sont pas encore arrivés, soyez vigilants à toutes portes fermées : la chaleur derrière celle-ci peut provoquer un retour de flamme si vous l’ouvrez;

• Si possible, appliquez un chiffon humide devant votre bouche afin de limiter les risques d’inhalation de particules fines et vapeurs nocives. Ne perdez jamais de vue que ce qui tue le plus dans un incendie, c’est l’absence d’oxygène et , surtout, le monoxyde de carbone. Contre ces tueurs, le mouchoir ne peut rien;

• Lors de l’évacuation, maintenez-vous le plus possible au ras du sol : c’est au sol que se trouve le plus d’oxygène et la fumée ,elle, monte;

• N’utilisez jamais l’ascenseur.





Jean-Paul Charlier
Commandant des services d’incendie er







Lire aussi: http://www.defifeu.fr/

|

« Retour à la page précédente


 

 

 

Newsletter

Je m'inscris !