L’inceste, un interdit quasiment universel

Parmi les actes déviants, l’inceste constitue probablement l’un des plus fermement condamnés sur le plan moral. Mais au-delà des lieux communs, comment peut-on le définir et expliquer qu’il soit à ce point réprouvé ?    

 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.