L’intervention physique progressive auprès d’un jeune en crise

Lorsque les techniques de communication non violente n’ont pas pu désamorcer la colère d’un jeune et que l’escalade de la violence est enclenchée, l’intervention physique progressive peut être une solution pour calmer la crise.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.