Les équipes Arrestation/Intervention des unités spéciales

Les teams Arrestation et Intervention DSU ou la composante offensive des unités spéciales de la police fédérale : ces policiers triés sur le volet sont spécialement entraînés pour résoudre des situations de crise à haut risque et opérer des arrestations dangereuses.

 

Des missions critiques

Les équipes Arrestation et Intervention DSU sont disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7 sur l’ensemble du territoire belge.
Les membres de l’Intervention font partie de l’unité centrale basée à Bruxelles tandis que ceux de l’Arrestation composent les unités déconcentrées à Gand, Anvers, Charleroi et Liège. Leur formation de base est cependant commune et dure 9 mois, ce qui leur permet de bien se connaître et de coopérer ensuite efficacement lorsque les circonstances l’exigent.

Perquisitions renforcées

Lorsqu’une personne doit être interpelée à son domicile, l’enquête préalable peut établir l’existence de risques significatifs pour les intervenants (armes, violence, terrorisme, etc.). Ces opérations sont alors confiées aux équipes DSU … elles sont très fréquentes !  

Arrestations spécialisées

Dans des conditions d’engagement similaires aux perquisitions renforcées, l’interpellation d’individus dangereux peut avoir lieu en milieu ouvert (sur la voie publique). L’arrestation est dans ce cas souvent couplée à un dispositif d’observation.

Police DSU 3 2 Police Federale
Résolution de situations de crise à seuil élevé

Ces missions sont complexes et requièrent une grande expertise car il s’agit de préserver la vie des victimes, des tiers et des personnes à interpeller. Par exemple :

  • Fort Chabrol : la personne retranchée dans un immeuble est menaçante et refuse de se rendre. Elle peut être en possession d’armes à feu ou d’explosifs.
  • Prise d’otages, y compris sur des bateaux en pleine mer, dans des avions, etc.
  • Enlèvement ou extorsion.
  • Emeutes graves en prison, lorsque les services de police locale demandent l’appui DSU.

Missions spécifiques de sécurisation

Lors des réunions des sommets européens et de l’OTAN notamment, les équipes DSU Arrestation et Intervention sont engagées dans les dispositifs de protection policière et de réaction.


Spécialisations propres aux unités Arrestation/Intervention

Les membres Arrestation/Intervention peuvent se spécialiser, notamment :

  • Breacher Team: ouvrir une brèche pour permettre d’intervenir à l’intérieur 
  • Motard: opérations en milieux ouverts et appuis spécifiques 
  • K9: maître-chien d’assaut 
  • Sniper/Fire support: tireur d’élite, neutralise une menace et protège l’assaut 
  • Medic: stabilise un blessé grave avant la prise en charge médicale 
  • Tactical Support: maîtrise des moyens techniques à des fins tactiques (drones …) 
  • Chauffeur: conduite rapide et techniques d’interception en véhicule.

Certaines spécialités sont du ressort de l’Intervention à Bruxelles :

  • Explo: breachers pouvant utiliser des explosifs ;
  • Plongeurs de combat: opèrent de manière tactique en milieu aquatique ;
  • Boat Driver: pilotent les embarcations utilisées pour les assauts sur des bateaux.

Police DSU 2 3 Police Federale
Profil spécifique et training intense

Sous leur cagoule, ce sont « des hommes comme les autres » mais avec des compétences particulières et un profil déterminé. Les membres Arrestation/Intervention doivent en effet :

  • Attester de capacités physiques indéniables 
  • Résister au stress lors de situations critiques
  • Démontrer un esprit d’équipe 
  • Rester discret dans leur vie privée à propos de leur métier 
  • Faire preuve d’une grande disponibilité (les membres DSU sont de garde 15 à 20 jours par mois).

Bien entendu, certaines peurs ou appréhensions ne conviennent pas : peur du vide, crainte d’intervenir en milieu aquatique ou nocturne, du combat au corps à corps, …

L’entraînement fait partie du quotidien des membres de la DSU. Lorsqu’ils ne sont pas en opérations, les policiers des teams Arrestation/Intervention s’entraînent constamment afin de garder le niveau d’expertise requis. Ce travail est aussi complexe que varié : training physique, sports de combat, séances de tir, escalade, exercices tactiques, etc. Nous reviendrons plus en détails sur la formation et le training des unités spéciales dans un article ultérieur.

Article précédent : Au cœur des Unités Spéciales de la Police Fédérale

Christian ARNOULD
Commissaire divisionnaire er

Sources :
Direction centrale des unités spéciales, site internet de la police fédérale
https://www.police.be/5998/fr/a-propos/police-judiciaire-federale/direction-centrale-des-unites-speciales

Une vidéo exceptionnelle (2022) produite en 2022 à l’occasion du 50e anniversaire des Unités Spéciales
https://www.youtube.com/watch?v=PNAN2R5fii4