Une loi punit désormais l’abus de faiblesse

Votée le 26 novembre 2011, le Moniteur Belge vient de publier une «loi modifiant et complétant le Code pénal en vue d’incriminer l’abus de la situation de faiblesse des personnes et d’étendre la protection pénale des personnes vulnérables contre la maltraitance» (M.B. 23.01.2012). En effet, les tribunaux rencontraient des difficultés d’ordre juridique pour faire cesser les abus de mouvements sectaires ou de gourous animés essentiellement, mais souvent de façon occulte, par des objectifs d’ordre économique et de pouvoir.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.