Ghetto urbain : contrôle du territoire, embrouilles et code moral

En décrivant la réalité des jeunes des cités, nous avons montré précédemment (voir référence) que le ghetto ne désigne pas un quartier ou une cité mais un ensemble de conduites sociales, évidemment localisées, où la complémentarité de la famille et de la rue, le partage d’une même morale et la personnalisation des jugements sont spécifiques. Ces observations émanent de l’enquête menée durant 5 années par le sociologue Didier Lapeyronnie et publiée en 2009, Ghetto urbain. Ségrégation, violence, pauvreté en France.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.