Petite délinquance

NEWS

Violences conjugales : profil des protagonistes et réactions de l'intervenant

Dans le chapitre précédent, nous avons tenté une définition des violences conjugales, décrit les processus d'escalade et de spirale, ainsi que les divers types de violences. Les victimes comme les agresseurs ne présentent pas de caractéristiques homogènes, mais on peut relever certains indices. Attachons-nous ici aux profils psychologiques des protagonistes et à la manière d'intervenir.

Des parcs et espaces piétonniers rassurants pour les femmes

L’aménagement adéquat des lieux ouverts au public permet de diminuer le sentiment d’insécurité des individus. Dans la mesure où ce sentiment subjectif d’insécurité varie selon le genre, l’ASBL Garance a enquêté puis émis une série de recommandations concernant la conception et la gestion des espaces publics de manière à offrir un environnement plus sécurisant pour les femmes. Voyons aujourd’hui ses conseils en matière de mobilité piétonne et d’espace vert.

Des quartiers résidentiels et commerciaux sécurisants pour les femmes

Le caractère rassurant d’un espace public dépend en grande partie de son aménagement. En fonction de l'environnement physique et socio-économique, certains groupes d’individus sont plus enclins à ressentir un sentiment d’insécurité ou non. Parmi ceux-ci, on retrouve les femmes qui expriment, du moins lorsqu'on s'efforce de les questionner, leurs attentes bien spécifiques.

Rendre l’espace public plus rassurant pour les femmes

Le sentiment d’insécurité et le genre sont intimement liés. Les femmes font ainsi partie du groupe de personnes le plus enclin à ressentir cette crainte. Afin de rendre le domaine public plus sécurisant et accueillant pour tous et toutes, l’ASBL Garance a organisé en 2012 des marches exploratoires dans plusieurs quartiers bruxellois et publié ensuite une série de recommandations en vue d’une meilleure prise en compte des besoins des femmes.