Conseil de l'Europe et interrogatoires de police

Dans un article précédent, nous avons évoqué ce que contient la directive R (85) 11 du Comité européen pour les problèmes criminels du Conseil de l'Europe, ainsi que l'exposé des motifs qui la sous-tendent. Voyons ce qu'en disent le Comité pour la prévention de la torture et la Convention européenne des Droits de Homme.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.