Sur le chemin de l’école, l’enfant ne perçoit pas les risques d’accident

Sur le chemin de l’école, l’enfant ne perçoit pas les risques d’accident

Les enfants sont parmi les usagers de la route les plus vulnérables étant donné leur distraction, leur impulsivité, leur petite taille et le fait qu'ils n'ont pas, dans la circulation, la même perception des dangers qu’un adulte. Pourquoi et comment les rendre autonomes ? 

 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.