Alcool au volant : refuser de se soumettre au test ou à l’analyse d’haleine

Lorsqu'il est impossible, pour un conducteur, de se conformer à un contrôle alcoolémie, la loi tient en compte. Mais le refus sans motif valable de se soumettre au test ou à l’analyse de l’haleine, ou encore à la prise de sang est passible de sanctions.  

 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés de SecuNews.be. Vous pouvez cliquer ici pour souscrire à un abonnement.