Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Home

Les articles ayant pour objet la sécurité de son habitat (risques incendie, prévention vols, etc.) ainsi que le domaine du home-control/domotique.

  • Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et les infractions les plus graves, les services de police peuvent recourir, sous des conditions strictes, à des méthodes particulières de recherche et pénétrer dans les lieux privés à l’insu des personnes. De quoi s’agit-il concrètement ?

  • Seul un juge d’instruction peut décider de délivrer un mandat de perquisition pour effectuer une visite domiciliaire. Quelle est la portée de ce mandat ? A quelles formes doit-il répondre ? Quand peut-il être mis à exécution ? Peut-on s’opposer à un mandat de perquisition ?  

  • Les accès à un appartement sont multiples : entrées principale et secondaire de l’immeuble, toiture, garage, balcon, gouttières, échelles de secours, etc. Il ne faut donc pas négliger de le sécuriser contre les intrusions, peu importe sa situation, que ce soit au rez-de-chaussée ou aux étages supérieurs.

  • Les visites domiciliaires et les perquisitions de la police dans un lieu privé sont possibles quand une personne donne son consentement ou requiert l’intervention policière. Quelles formes doivent revêtir la réquisition ou le consentement ? Le consentement peut-il prévoir certaines exceptions ? Selon quelles modalités les policiers peuvent-ils fouiller ? 

  • Que vous partiez en congé quelques jours ou durant un mois, ne sous-estimez pas le fait que votre maison ou appartement peut être ciblé par des cambrioleurs … Ne vous y prenez pas à la dernière minute pour organiser efficacement la protection de vos biens !

  • Tout professionnel de la sécurité le dira, prétendre au risque zéro en matière de sécurité est une gageure. Pour le particulier, quels risques prendre en compte et comment protéger efficacement ses biens, sa propre personne au quotidien, en maîtrisant les coûts de cette sécurité ? Quelle démarche pour une protection électronique optimale ? 

  • En cas de flagrant délit, la police a le droit de pénétrer dans les lieux privés, même sans mandat de perquisition et sans le consentement de la personne concernée par la visite domiciliaire. Mais quels types de lieux sont visés ? Quelles conditions doivent respecter les policiers ? 

  • Dans un immeuble à appartements, diverses voies d’accès sont possibles et les résidents, visiteurs, fournisseurs, etc. entrent et sortent à tout moment, ou peuvent se croiser sans réellement se connaître. Pour éviter les vols, chaque résident devra prendre de bonnes habitudes …

  • Avec l’avènement de plates-formes de location telles que Airbnb ou Booking, l’offre d’hébergements touristiques s’est accrue et de nombreuses personnes sont tentées de louer tout ou partie de leur bien à des vacanciers. La législation à Bruxelles et en Wallonie s’est adaptée pour garantir la sécurité des occupants mais aussi la tranquillité du voisinage.

  • Si une personne se trouvant dans un lieu privé est victime d’une infraction et fait appel à la police, le propriétaire de l’immeuble peut-il s’opposer à l'entrée des policiers ? Une personne ne donne plus signe de vie dans son habitation et les policiers y découvrent des traces d'effraction, peuvent-ils d’office défoncer la porte ?

  • Sécuriser une salle d’exposition, une galerie d’art ou une collection privée requiert une approche spécifique. Une demi-journée d’études organisée par l’asbl ANPI, le 21 mai 2019 à Louvain-La-Neuve, dans le but de protéger efficacement les objets de valeur, les œuvres d’art et les collections contre les risques de vol et d’incendie.

  • De tijd dat enkel een nichepubliek ‘speciale’ huisdieren aankocht, is voorbij. Tegenwoordig overwegen steeds meer mensen de aanschaf van een slang, een roofvogel of een ander exotisch huisdier. De wetgever heeft in Vlaanderen echter enkele beperkingen in het leven geroepen om ondoordachte aankopen te vermijden.

  • Quand un dégagement de fumée d’une habitation est repéré par la police, peut-elle y entrer sans mandat et en l'absence de l'occupant des lieux ? Les canalisations d’eau ont cédé à cause du gel, dans la cave d’une maison, les policiers peuvent-ils y pénétrer d’office afin de fermer l’alimentation ? 

  • Les animaux exotiques tels que les perruches et les reptiles sont de plus en plus répandus dans les foyers, posant la question de leur bien-être et la sécurité du voisinage. En Wallonie et Région de Bruxelles-Capitale, un cadre légal prévoit les conditions de détention et parfois un permis d’environnement pour ces nouveaux animaux de compagnie.

  • En prétextant une offre de services ou un contrôle (compteurs d’eau, gaz, etc.), les auteurs de vol par ruse se faufilent dans le domicile puis parviennent à détourner l’attention et emporter de l’argent ou des objets de valeur. Comment réagir efficacement lorsqu'un inconnu, en uniforme ou non, insiste pour entrer et vous parler ?

  • Les fonctionnaires de police peuvent-ils intervenir dans un immeuble squatté, dans un lieu de culte, dans une chambre d’hôtel ? Oui, mais à condition de respecter le principe d’inviolabilité du domicile. Explications.

  • Le mode opératoire des vols par ruse est très diversifié : se présenter au domicile en tant que bénévole d'une association, demander à téléphoner, proposer ses services ou des produits à vendre, prétendre être un agent d'une société des eaux ou d'électricité voire un policier en train d'enquêter à la suite de vols dans le quartier, etc. 

  • La Constitution belge protège la vie privée et l’inviolabilité du domicile. Mais cette protection n’est pas absolue ! En effet, dans certaines circonstances, une perquisition ou une visite domiciliaire est autorisée mais uniquement si elle respecte les conditions prévues par la loi. Que vise la notion de domicile ?

  • Comment réduire effectivement le risque d’intrusion dans une habitation ? Cela implique-t-il un coût financier important ? La prévention a-t-elle un sens ? Les effractions ont un profond impact sur notre sentiment d’insécurité, il est donc logique de se poser de telles questions. Quelques pistes efficaces pour limiter le risque de cambriolage.

  • L'hiver et ses frimas nous poussent à utiliser de façon parfois intensive les moyens de chauffage. Ces appareils, sources importantes de chaleur et d'énergie, doivent attirer notre vigilance. Outre les dangers de brûlures et d'incendie, ils peuvent générer un gaz mortel : le monoxyde de carbone !