Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Tous les parents se retrouvent un jour ou l’autre confrontés à cette question : puis-je laisser mon enfant sans surveillance ? Est-il capable de bien réagir en cas de problème ? Comment le préparer et ensuite évaluer la situation ?

 

 

Pour y répondre, plusieurs facteurs sont à prendre en considération : le niveau de maturité de l’enfant, le degré de sécurité de l’environnement, la fratrie, la fréquence et la durée de l’éloignement. Dans tous les cas, il est recommandé d’évaluer les capacités de l’enfant à rester seul et de le préparer au préalable.




Observer les aptitudes de l’enfant



Avant de laisser un mineur sans surveillance, il faut s’assurer qu’il en a les capacités et notamment que l’enfant :


- n’a pas tendance à prendre des risques inconsidérés ;

- comprend et respecte les règles imposées ;

- tient ses distances vis-à-vis des étrangers ;

- n'est pas trop vite déstabilisé par un incident imprévu.


Prenez le temps de discuter calmement avec votre enfant avant de tester s'il est capable de rester autonome ou pas. Encouragez-le à dire ce qu'il ressent avant de rester seul et parlez-lui également à votre retour, laissez-le exprimer ses sentiments et le ressenti de son expérience.




Les connaissances indispensables




- Le numéro de téléphone à former en cas d’urgence ;


- Si c’est possible, l’adresse d’un voisin chez qui il peut se rendre en cas de problème ;


- Dans tous les cas, l’enfant doit avoir compris et intégré des consignes précises lors de certaines situations : que doit-il faire s’il sent une odeur de fumée ? Si un inconnu sonne à la porte ? Si quelqu’un vous demande au téléphone ?

Pour vous assurer qu’il les a bien assimilées, vous pouvez vous entraîner à l’aide de jeux de rôle.


- Donnez-lui également des limites claires quant à ce qu'il peut faire ou non : regarder la TV, utiliser l'ordinateur, sortir dans le jardin, etc.




Préparer la première sortie




Si possible, vous le préparerez progressivement à rester seul, en quittant votre domicile durant de courtes périodes afin de le tester. Vous lui renouvellerez à chaque fois brièvement vos recommandations avant de le laisser sans surveillance.


En outre, avant chaque départ, quelques conseils à suivre :


- Affichez les numéros d’urgence près du téléphone, y compris le vôtre ou celui d’une personne qu’il peut appeler si vous n’êtes pas joignable (grands-parents, …) ;


- Pour un jeune enfant, préparez une liste de tâches ou de choses qu’il peut faire s’il s’ennuie ;


- Assurez-vous que rien de dangereux ou de tentant ne soit à sa portée dans la maison : alcool, cigarettes, médicaments, clés de voiture, allumettes,…



Dites-vous que laisser un enfant seul, c’est une bonne manière de le responsabiliser. Mais si vous estimez qu’il est encore trop tôt ou si vous sentez que l’enfant ne le souhaite pas, ne forcez pas. Renseignez-vous sur les activités parascolaires offertes par l’école ou envisagez la possibilité de faire appel à une baby-sitter.



Lire aussi :


Les dangers de l’électricité domestique

Centre d'appels d'urgence 112 : restez en ligne !


Quels sont les risques de brûlures pour les enfants dans une maison ?

Eviter les risques d’accident lorsqu’un enfant a un chien pour compagnon

Prévention incendie : les conseils de base !




Michèle ORBAN




En savoir plus.