Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Les personnes qui souffrent d’un syndrome de Diogène refusent en général toute aide malgré les difficultés et les risques auxquels elles sont confrontées. Leur faire accepter un accompagnement requiert une démarche progressive et une collaboration multidisciplinaire.

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.