Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Les joggeurs s’exposent à certains risques notamment en raison de leurs parcours et de leurs habitudes. Pour éviter les accidents, les blessures ou les agressions, des conseils qui vous aideront à préparer ces moments de sport et détente fort appréciés en cette période difficile.




Pensez à votre sécurité


Favorisez le jogging avec un partenaire : non seulement c’est plus agréable, mais c’est également plus sécurisant. Et si vous choisissez quand même de courir en solo, arrangez-vous pour prévenir une personne de votre entourage de votre itinéraire et de l’heure approximative à laquelle vous comptez rentrer.


Choisissez un parcours safe : évitez de vous éloigner des chemins balisés. Restez autant que possible sur des sentiers empruntés par d’autres personnes et n’hésitez pas à varier régulièrement votre parcours. Si vous courez le soir ou le matin, prenez un parcours bien éclairé.


Soyez visible de loin : surtout si vous courez le soir ou le matin, choisissez des vêtements de couleurs claires et à bandes réfléchissantes afin d’être repéré de très loin par les conducteurs qui vous croisent de face ou par l’arrière.


Restez discret : n’emportez pas d’objets de valeur trop voyants (GSM, e-montres, etc.). Evitez de courir très tôt ou à la nuit tombée car ces périodes sont souvent moins fréquentées et des personnes malveillantes pourraient en profiter (vous suivre, cambriolage, etc.).


Emportez toujours avec vous une pièce d’identité et les références d’une personne à contacter en cas d’urgence.


Equipez-vous d’une ceinture de course. En plus d’être pratique, il est toujours possible d’y insérer des objets légers d’auto-défense (sifflet, ...).



Un comportement responsable


Respectez le code de la route : traversez sur les passages pour piéton. Respectez les feux de signalisation et essayez de capter le regard de l’automobiliste avant de vous engager afin d'être certain qu’il vous a bien vu. S’il n’y a pas de trottoir et que vous courez en bord de chaussée, choisissez le sens opposé à la circulation. Regardez toujours des deux côtés lorsque vous vous engagez dans une intersection.


Soyez attentif à votre entourage : souvenez-vous que vous n’êtes pas seul et tâchez de tenir votre droite. Si vous courez en groupe (hors période de confinement), laissez aux autres la place nécessaire pour vous dépasser. Et si vous dépassez une personne, assurez-vous que vous ne coupez pas la route à un cycliste ou à un autre joggeur. Evitez autant que possible les écouteurs : vous devez être en mesure d’entendre des avertissements potentiels.


Ne polluez pas : jetez vos bouteilles et emballages à la poubelle.



Eviter les blessures : bien se préparer



• 
Préparez-vous : n’oubliez pas de vous échauffer avant et de vous étirer après. Assurez-vous de boire assez d’eau avant, pendant et après la course ;



• Choisissez un itinéraire adapté : préférez les surfaces qui peuvent absorber les chocs, comme les chemins de terre. Evitez autant que possible le béton ou les itinéraires à virages trop serrés. S’il fait ensoleillé, prenez des chemins ombragés ;



• Ne vous surestimez pas : commencez doucement et n’augmentez pas vos distances de plus de 10% chaque semaine. Souvenez-vous que les blessures les plus courantes sont dues à un surentraînement, une surexploitation ou des chaussures mal adaptées/usées pouvant provoquer notamment des douleurs aux jambes, genoux ou hanches.



Michèle ORBAN

Consultante et formatrice en veille informationnelle




Lire aussi : 

https://runners-world.fr/sante/10-conseils-courir-en-securite/