A A A

Face à la seconde vague, informer pourrait ne plus être suffisant. Pourquoi favoriser l’empathie et la responsabilisation collective permettrait de mieux respecter les mesures barrières et la distanciation sociale.

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.