A A A

Une personne vous aborde sur la voie publique et vous propose de signer une pétition ou de verser un peu d’argent à une bonne cause. Dans ce cas, la vigilance s’impose. Il peut en effet s’agir d’un escroc abusant de votre générosité, de membres d'une bande organisée rompue à quémander ou d’un pickpocket qui profitera de votre distraction pour vous dérober des objets de valeur.



Restez donc sur vos gardes lorsqu’on en appelle à votre générosité et familiarisez-vous avec les arnaques les plus fréquentes.



Modes opératoires les plus fréquents


La fausse pétition

C’est le cas le plus courant : une personne vous propose de signer une pétition. Elle est persuasive et la cause est touchante : il s’agit de sauver des réfugiés, de soutenir une ONG, de cotiser pour un enfant malade ou encore de secourir des animaux abandonnés.


Le faux handicap

Parfois, ce sont des jeunes filles en groupe qui se disent muettes et qui insistent lourdement en vous suivant ou en vous barrant la route. Parfois une personne seule ou accompagnée d'un enfant vous demande une participation financière pour des soins ou médicaments et elle peut même devenir agressive en cas de refus.


Le faux sondage

Un individu prétexte un formulaire d’enquête pour vous poser quelques questions. Il se rapproche pour bien comprendre et noter vos réponses. Lorsqu’il repart, votre portable ou un objet de valeur déposé près de vous a disparu.


Les faux vendeurs

Une personne vous arrête dans la rue en vous proposant des gaufres ou de petits objets au profit d’enfants abandonnés ou de refuges d'animaux. Soit les marchandises doivent être payées à l’avance et ne seront en fait jamais livrées à domicile, soit le prix des objets est trop élevé. Dans tous les cas, l'association servant de prétexte, pour autant qu'elle existe réellement, ne verra jamais l'argent.



Quelques conseils pour éviter les arnaques


• Méfiez-vous par principe de toute situation qui sort de l’ordinaire, gardez votre sacoche contre vous et vos autres sacs ou colis sous contrôle


• Ne poursuivez pas une conversation si de l’argent vous est uniquement demandé


• S’il s’agit d’une ONG, les ambassadeurs sont facilement reconnaissables à leur T-shirt et leur logo. En outre, ils ne vous demanderont pas d’argent liquide. Refusez tout dialogue si ces conditions ne sont pas respectées


• Méfiez-vous doublement si la pétition est en anglais. Il n’y a aucune raison pour qu’un organisme présente une pétition dans une langue étrangère au pays


• En cas de doute, prévenez la police. S’il s’agit de personnes agissant au nom d’une ONG, prévenez l’organisation. Elle vous sera reconnaissante de protéger ainsi sa réputation.


• Dans tous les cas, restez sur vos gardes. Durant la discussion avec le quémandeur, il n'est pas exclu qu'un complice profite de votre distraction pour vous voler. Relisez nos conseils de vigilance au sujet des pickpockets.




Michèle Orban,
Chargée de veille



Relire :

Parmi la foule ... Méfiez-vous des pickpockets !


Prévenir le vol de sac à main, en rue


 

En savoir plus.