A A A

Pour les personnes souffrant de dépendance à l’alcool, au tabac, au cannabis ou à d’autres substances illicites ou non, la crise sanitaire liée au coronavirus peut entraîner une surconsommation ou au contraire un sevrage brutal ainsi que d’autres risques dont la transmission du virus. 

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.