A A A

L’automutilation chez les adolescents est un phénomène fréquent. Que ce soit pour faire face à des émotions négatives, ou par mimétisme, défi pour s’identifier à un groupe, elle n’est pas à banaliser et est bien souvent le reflet d’un mal plus profond.

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.