Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Criminalité économique, financière, informatique

La complexification des marchés financiers et la facilité des contacts on-line ont laissé le terrain fertile aux escroqueries à l’investissement. Des offres de placement spontanées sont de plus en plus souvent présentées mais les arnaques sont nombreuses : boiler room, recovery room, cloned firms, combine à la Ponzi, options binaires, etc.

Les jeux de hasard et d’argent, une activité de loisir ? Oui, mais d’apparence inoffensive, cette passion peut se révéler cauchemardesque pour ceux qui en arrivent à développer une réelle addiction, comparable à une addiction à l’alcool ou aux drogues.  

Victimes et auteurs à la fois, les «mules» sont un maillon fragmentaire mais pourtant essentiel des réseaux de blanchiment d’argent. Bien plus que de simples intermédiaires, comment les mules sont-elles devenues le centre d’un véritable marché régi par une dynamique de l’offre et de la demande en croissance ?

A première vue authentiques et attractives, ces fausses annonces d’emploi pullulent sur internet. Une fois recrutée, la mule participe bien souvent à son insu à la réalisation d’une opération criminelle ne serait-ce qu’en blanchissant des fonds illicites ou en réexpédiant des marchandises illégalement obtenues.

Les modes opératoires des escrocs pour extorquer les codes confidentiels à partir des distributeurs automatiques de billets sont nombreux : «regarder par-dessus l’épaule» afin d’identifier votre code, détourner l’attention pour s’emparer de votre carte, installer une caméra de surveillance minuscule, trafiquer le clavier, etc.