A A A

Europol a présenté fin 2018 son dernier rapport sur la cybercriminalité : l’usage de rançongiciels est en progrès, de même que l’emploi des techniques de cryptomining, l'acquisition illégale de données et les attaques par déni de service. L’emploi des chevaux de Troie est en recul, mais le volume de matériel pédophile en ligne augmente.


La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.