A A A

Dans des notes précédentes, nous évoquions le soupçon raisonnable de l'existence d'une infraction justifiant une enquête, la présomption d'innocence, l'objectivité et l'équité dans la procédure, selon le code européen d'éthique de la police. Voyons maintenant les recommandations contenues dans les articles de ce code qui concernent les interrogatoires, la protection des témoins et l’assistance aux victimes.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.