Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Le débat au sujet de l’utilisation de l’hypnose dans les investigations policières est toujours ouvert. Outil mineur dans la panoplie de l'enquêteur, elle n'en est pas moins efficace puisque dans environ 60% des cas où l'on y a eu recours, des renseignements supplémentaires ont été produits, permettant de faire progresser l’enquête. Rappelons cependant qu'aucune déclaration sous hypnose d'un auteur ou suspect d'un délit, ne peut être recueillie.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.