Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

La jurisprudence belge accepte l'hypnose comme technique d'enquête, disons plutôt comme complément aux techniques traditionnelles d’enquête. Mais comment se déroule la procédure ? Quelles sont les limites de son utilisation dans le cadre d'une audition ? Qui peut introduire la transe hypnotique ?

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.