A A A

Le projet des Maisons de transition en Belgique, inspiré des Pays-Bas, représente de petites unités dédiées à un nombre restreint de détenus (15 personnes par habitation) en fin de peine. Le but est de préparer leur réinsertion au plus près de la société qu’ils réintégreront dans quelques mois.

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.