A A A

La police a certes une légitimité formelle mais qu’en est-il de sa légitimité sociale, de l’acceptation de son autorité dans la population ? Plus encore, comme représentante de l’Etat, elle peut faire usage de la violence physique, pour peu qu’elle soit légitime.

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.