A A A

Depuis avril 2004, les motocyclistes ne doivent plus se tenir le plus près possible du bord droit de la chaussée, qu’ils soient dépassés par un véhicule ou non. L’article 9.3.2 du code de la route précise en effet leur position en fonction du type de chaussée sur laquelle ils circulent. Quelques conseils en prime.



Sur une chaussée non divisée en bandes de circulation,



Le motard peut se tenir :

• sur toute la largeur de la chaussée dans les rues à sens unique

• sur la moitié de la largeur située du côté droit lorsque la chaussée est ouverte aux deux sens de circulation.




Sur une chaussée divisée en bandes de circulation,



Le motard peut également circuler sur toute la largeur de la bande qu’il occupe.


Lorsque le motard effectue des mouvements sur la partie de la chaussée qu'il peut occuper, il ne doit pas faire usage des indicateurs de direction car le code de la route ne considère pas ces déplacements comme des manoeuvres (au sens de l’article 12.4). Le motocycliste ne peut pas cependant gêner les manoeuvres de dépassement entamées par les conducteurs qui le suivent.




Quelques conseils pratiques au motard …


 se positionner légèrement à gauche de sa bande de circulation afin de bien voir le trafic et d’être plus facilement aperçu par les automobilistes


lorsqu’il se trouve derrière un poids lourd, se décaler vers la gauche ou la droite afin que le chauffeur puisse le voir distinctement dans un de ses rétroviseurs latéraux


avant d’aborder un virage, se positionner à l’extérieur de celui-ci pour mieux voir et décrire une trajectoire optimale. Concrètement : se placer le plus à droite possible pour un virage à gauche, et le plus à gauche pour un virage à droite.

Mais attention, si les motards adorent adopter une position penchée dans les courbes, façon «grand prix», ils ne doivent pas perdre de vue qu’ils ne peuvent pas déborder de leur bande de circulation ni sur la partie de la chaussée réservée au trafic venant en sens inverse ! Et ici, ce n’est pas uniquement l’emplacement des roues qui est pris en compte, mais tout l’ensemble pilote/moto. Plus d’un motard a payé de sa vie le fait d’avoir laissé passer le haut de son corps au dessus de l'autre côté de la chaussée dans un virage…


toujours maintenir une distance suffisante avec le véhicule qui précède, afin d’avoir un champ de vision beaucoup plus large et d’éviter le crash en cas de freinage brusque du véhicule en question (cause fréquente d’accident).




Claude De Bruyn, Christian Arnould, Olivier Quisquater



Lire aussi :

Motards : comment et où peuvent-ils se garer ?

Motards en groupe : comment rouler en toute sécurité ?

Sécurité du motard : les règles essentielles à respecter

Motards en hiver : redoublez de vigilance !

Le motard sous la pluie



En savoir plus