Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Depuis le 1er juillet 2018, la répression de la conduite sous ivresse a changé de visage avec l'éthylotest antidémarrage : une sanction oui, mais une sanction «intelligente, active et obligatoire» qui réduirait de manière significative le taux de récidive en matière d’ivresse au volant …


La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.