Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

La ceinture de sécurité : un des moyens les plus simples et les moins coûteux de limiter les conséquences d’un accident de la route, à condition de l’attacher correctement. Mais comment la fixer ? Et est-elle obligatoire pour tout le monde ?

 



Attachez correctement votre ceinture de sécurité

 

Général


Asseyez-vous avec le dos bien droit contre le dossier de votre siège. Déroulez ensuite la ceinture le long de votre corps de façon à ce qu’elle reste bien à plat sans se tordre. Enfin, fixez-la correctement. Vous devez entendre un clic distinct !


Ne laissez pas d’espace entre la ceinture et votre corps et maintenez-la serrée en permanence. Il ne doit pas y avoir plus d’un centimètre de jeu entre vous et la ceinture, car en cas de collision, elle doit pouvoir vous maintenir plaqué contre le siège. Évitez donc de porter des vêtements trop épais en voiture.

 

La partie diagonale


Réglez correctement la hauteur de la ceinture afin que la partie diagonale passe au bon endroit, c’est-à-dire entre votre épaule et votre clavicule, pas trop près de votre cou.

Ne placez JAMAIS cette partie de la ceinture derrière votre dos et encore moins sous votre bras. Vos épaules et vos hanches sont les zones clés de votre corps. La ceinture doit donc les sécuriser pour absorber le choc en cas de collision.

 

La partie horizontale


La partie horizontale de la ceinture, celle de la zone pelvienne, doit être placée sous votre abdomen, sur vos cuisses ou vos hanches, et faire pression contre vos os pelviens et NON contre votre abdomen.




Pensez aussi à l’appui-tête



Réglez correctement votre appui-tête : sa partie médiane doit être à hauteur de vos oreilles. Il absorbera ainsi le mouvement de recul de votre tête en cas de collision et réduira considérablement le risque de lésion au niveau de la nuque ; le fameux « coup du lapin ».




L’airbag et la ceinture de sécurité



Les airbags ne remplacent en aucun cas la ceinture de sécurité et ne dispensent donc pas de la porter. L’airbag n’est sûr et efficace qu’en combinaison avec la ceinture de sécurité.

Si vous ne portez pas de ceinture de sécurité, un airbag peut même causer des blessures graves, car il contient une substance explosive qui lui permet de se déployer à une vitesse de 200 à 300 km par heure. Par conséquent, ne vous asseyez pas trop près de votre volant, afin d’éviter que l’airbag ne vous blesse en s’ouvrant.




Les personnes de petite taille



Les conducteurs de moins de 1,50 mètre sont désormais également obligés de porter la ceinture de sécurité.


Les personnes de petite taille peuvent ajuster la hauteur de leur siège en utilisant un coussin rehausseur ou un siège adapté. Si elles n’atteignent pas les pédales d’origine, elles peuvent prendre contact avec le CARA [1] pour faire adapter leur véhicule.


 

Les femmes enceintes



Même si vous êtes enceinte, vous êtes légalement obligée de porter la ceinture de sécurité, car en la fixant correctement, vous vous protégez non seulement mais aussi votre enfant à naître.


Faites passer la partie diagonale de la ceinture, qui va de votre épaule à votre hanche opposée, au-dessus de votre ventre.


La partie pelvienne ou partie horizontale de la ceinture doit être placée sur les hanches et donc sous le ventre, afin d’absorber les chocs au niveau de votre pelvis et non de votre ventre. En effet, tout choc peut être néfaste pour le fœtus.


Ne désactivez pas l’airbag, car il vous offre une protection supplémentaire, à vous et à votre bébé, en combinaison avec la ceinture de sécurité.


Consultez toujours votre gynécologue en cas de collision.

 


Qui est exempté du port de la ceinture de sécurité ?


  • Les conducteurs qui effectuent une marche arrière. Cette exception leur permet de se retourner plus facilement lorsqu’ils manœuvrent en marche arrière, pour avoir une meilleure visibilité à travers la vitre arrière. La question est de savoir si c’est vraiment nécessaire à une époque où les voitures sont équipées de plusieurs rétroviseurs et de systèmes de caméras.

  • Les chauffeurs de taxi, mais seulement s’ils transportent un client, et pour des raisons de sécurité (par exemple, en cas de harcèlement pendant la course ou de risque de vol, etc.).

  • Les personnes qui détiennent une dérogation délivrée par le ministre des transports pour des raisons médicales sérieuses.

  • Les conducteurs et les passagers des véhicules prioritaires, lorsqu’ils transportent des personnes qui représentent une menace potentielle ou s’ils se trouvent à proximité immédiate d’un site d’intervention.

  • Les passagers des véhicules prioritaires, lorsqu’ils prodiguent des soins à la personne transportée (ambulanciers).

  • Les employés des postes, mais seulement lorsqu’ils doivent s’arrêter et repartir fréquemment sur de courtes distances. Toutefois, cette exception ne s’applique pas aux autres fournisseurs, qui doivent donc toujours porter la ceinture !



Lire aussi : 

Enfants en voiture ? Toujours attachés !

Choisir le bon dispositif de retenue pour son enfant

Enfant en voiture : correctement attaché et dans un siège adapté !




Werner VAN CANT

Commissaire de police er 

 

Sources :


AWSR – Sécurité routière, Wallonie, la ceinture de sécurité


Code de la route 

 

   

[1] CARA est le Centre d’Aptitude à la Conduite et d’Adaptation des Véhicules