A A A

L’alcool altère, même en faible quantité, les capacités de conduite automobile, et est une cause relativement fréquente d’accidents. Des mesures législatives, répressives et préventives permettent-elles de réduire effectivement cette source d’insécurité routière ?

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.