Les piétons ont aussi des obligations !
© Steve Closset

Les piétons ont aussi des obligations !

Emprunter un passage pour piétons ne dispense pas d'être prudent et de respecter le code de la route. Des conseils pour éviter au maximum les risques d’accident lorsqu’on circule à pied. 

Où traverser en toute sécurité ?
Si un passage pour piétons se trouve à moins de 20 mètres, vous êtes tenu de l’emprunter. Dans le cas contraire, traversez la chaussée perpendiculairement, sans vous y attarder et sans vous arrêter, pour éviter de gêner inutilement la circulation. 

Selon le code de la route, les automobilistes doivent céder la priorité aux piétons qui se trouvent sur un passage pour piétons ou qui sont sur le point de l’emprunter. Cela ne vous dispense pas de faire preuve de prudence lorsque vous traversez. Avant de vous engager sur un passage non protégé, évaluez la vitesse du véhicule qui approche, n’obligez pas l’automobiliste à freiner brutalement. 
Communiquez avec le conducteur en le regardant de manière à être certain qu’il vous a vu, qu’il vous cède la priorité et que vous pouvez traverser en toute sécurité.

En traversant, regardez toujours à gauche et à droite. Il arrive malheureusement trop souvent qu’un automobiliste provenant d’une direction déterminée cède la priorité mais qu’un autre conducteur venant de la direction opposée ne s’arrête pas. En outre, bien que cela soit interdit par le code de la route, des automobilistes n'hésitent pas à effectuer un dépassement sur un passage pour piétons.

Ne vous engagez jamais sur un passage pour piétons avant qu’un feu vert ou une personne qualifiée ne vous en donne l’autorisation. Et lorsque vous traversez, pensez également à regarder des deux côtés.

N’oubliez pas que vous devez toujours céder la priorité aux trams même si vous êtes sur un passage pour piétons. Restez toujours à l’écart des voies lorsqu’un tram approche et attendez qu’il soit passé avant de vous engager. Ne traversez qu’après avoir vérifié l’absence de trams dans toutes les directions.

Le piéton doit également tenir compte ...

Les piétons doivent a priori emprunter les trottoirs, les voies qui leur sont réservées (signaux D9 ou D10, adulte tenant un enfant par la main) ou les accotements praticables en saillie et à défaut, ceux de plain-pied. 
En l’absence de trottoirs et accotements praticables, les piétons peuvent circuler sur les autres parties de la voie publique. Lorsqu’ils marchent sur une piste cyclable, les piétons doivent céder le passage aux cyclistes et cyclomotoristes.
Bien évidemment, ils se tiendront le plus près possible du bord de la chaussée lorsqu’ils l’empruntent, et circuleront en principe du côté gauche dans le sens de leur marche.
Par mauvais temps ou lorsqu’il fait sombre, le piéton veillera à être visible de loin en portant toujours des vêtements clairs et si possible munis d’éléments réfléchissants. 

Lire aussi :
Ne mettez pas les piétons en danger ! Que dit le code de la route ?
Piétons, faites-vous remarquer !
Reproches entre piétons, cyclistes et automobilistes
Zones de rencontre et résidentielles : convivialité et non priorité
Les rues scolaires : qu’est-ce que cela implique ?


Christian ARNOULD et Werner VAN CANT