A A A

Pratiques professionnelles

Regroupe les bonnes pratiques, méthodologies et guides principalement à destination des intervenants de première ligne.

  • Un témoin bavard est-il plus fiable qu’un témoin réticent ?

    Dans le cadre d'une enquête qu’elle soit criminelle, disciplinaire, de contrôle interne ou autre, l’audition des témoins revêt beaucoup d’importance. Comment interpréter les réactions de chacun ? Un témoin sympathique et bavard est-il a priori fiable ? Un témoin réticent ou hostile est-il suspect ?

  • Les fenêtres et portes-fenêtres de mon habitation sont-elles sécurisées ?

    Compte tenu des modes opératoires les plus fréquemment utilisés par les cambrioleurs (pesées, bris de vitre, vol à la "chignole" et ses variantes), des recommandations bien utiles pour sécuriser les (portes-) fenêtres neuves ou déjà existantes.

  • Comment reconnaître un syndrome de Diogène ?

    Les personnes atteintes du syndrome de Diogène se laissent envahir et déborder par une accumulation de déchets et d’objets de toutes sortes rendant leur habitat insalubre voire dangereux (risques d’incendie, etc.). D’autant plus qu’ils s’isolent et refusent toute intervention.

  • Nouvelles règles pour la détention d'armes à feu semi-automatiques

    Les armes à feu semi-automatiques ne sont pas prohibées mais les armes à feu automatiques qui ont été converties en armes semi-automatiques sont quant à elles, devenues prohibées depuis peu. Nous abordons ici les conditions de détention de ces armes par un particulier.

  • Vol à l’étalage : des solutions durables et efficaces existent-elles ?

    Bien que la plupart des sociétés de distribution investissent dans la prévention, beaucoup d’inquiétude subsiste au regard du nombre élevé de vols à l’étalage. Que représentent les vols dans les magasins en Belgique et quels sont les biens les plus ciblés par les voleurs ?

  • Autorité locale vs criminalité organisée : les bonnes pratiques

    Les mesures administratives qui peuvent être mobilisées contre le crime organisé par les villes et communes constituent un potentiel d'actions beaucoup plus important qu'elles ne l'imaginent au départ. Quelles sont les interventions possibles sur le terrain ?

  • Céder le passage aux véhicules prioritaires : comment réagir ?

    Que doivent faire les usagers pour faciliter le déplacement d'un véhicule prioritaire qui utilise sa sirène et ses feux bleus ? Doivent-ils s’arrêter dans tous les cas ? Peut-on leur reprocher de ne pas dégager rapidement ?

  • Professionnel de la santé : les bonnes réactions en cas d’agression

    En contact avec des patients souffrant de stress, de frustration ou de douleurs, le professionnel de la santé est exposé à des situations à risque. Le refus d’une prescription ou d’un arrêt maladie, un état de manque peuvent déclencher une réaction agressive. Comment gérer l'incident ?

  • Eviter que les façades soient taguées, lutter contre les graffitis

    Qu’il soit perçu comme une création artistique ou du vandalisme, le graffiti (dessin à la peinture) ou le tag (signature calligraphiée) reste une infraction s’il est réalisé sans consentement du propriétaire. Comment lutter contre ce phénomène ?

  • Précautions lors de visites médicales

    Soigner des patients à domicile, c’est parfois se retrouver devant une personne que la douleur ou le stress peuvent rapidement rendre agressive. Pour le professionnel, il s’agit aussi d’un moment délicat où il est amené en outre à transporter des médicaments attractifs et à manipuler de l’argent liquide.

  • Les autorités locales peuvent-elles lutter contre le crime organisé ?

    La criminalité organisée s’immisce partout : dans les commerces, les infrastructures locales, les quartiers résidentiels, les clubs sportifs ou encore les activités caritatives. Comment les autorités locales peuvent-elles endiguer ces opportunités criminelles ?

  • Le secteur du car wash et la criminalité organisée, le 12 décembre à Namur

    La lutte contre la criminalité organisée dans le secteur des stations de lavage requiert une coordination étroite entre services judiciaires, policiers, administrations locales, régionales et fédérales. La matinée d’études du 12 décembre lui est spécifiquement consacrée.

  • Cabinets médicaux : prévenir les agressions

    Médecins, infirmiers, dentistes ou pharmaciens sont exposés aux risques d’agressions compte tenu de la présence d’argent en cash mais aussi lorsque des patients en manque, trop anxieux ou sous stress s’énervent et deviennent violents.

  • La fouille d’une personne par un policier : modalités à respecter

    Qui peut exécuter la fouille d’une personne, pendant combien de temps celle-ci peut-elle être retenue, peut-on lui ôter ses vêtements, quid de l’usage éventuel de la contrainte ? La réponse en distinguant la fouille de sécurité, la fouille judiciaire et la fouille avant mise en cellule. 

  • Les systèmes de protection et l’intelligence artificielle, le 06 décembre à Namur

    L'IA est appelée à se développer fortement dans le domaine de la sécurité, les volets détection et protection en particulier. Quelles opportunités et quel impact pour les acteurs de sécurité et les organisations ? Un séminaire organisé par l’asbl ANPI, le 6 décembre 2019 à Namur.

  • Guide pour décrire efficacement une œuvre d’art

    Le Paul Getty Information Institute, à Los Angeles, a développé une norme internationale, Object ID, en collaboration avec les services de police, INTERPOL, les douanes, les musées et le secteur des assurances. Cette description efficace d'une oeuvre d'art est disponible pour tous.

  • Fouilles de personnes par les fonctionnaires de police : dans quels cas ?

    La fouille d’une personne est une pratique pouvant porter directement atteinte aux droits et libertés individuels et les fonctionnaires de police doivent par conséquent observer scrupuleusement les dispositions légales en la matière. Dans quels cas un policier peut-il fouiller une personne ?

  • Voyages professionnels en toute sécurité : durant et après le séjour

    Quelles bonnes pratiques durant un voyage professionnel pour préserver au maximum la confidentialité des informations de votre organisation et protéger vos équipements électroniques et documents personnels ? Quelles précautions prendre au retour ?  

  • Maltraitance des seniors : l’efficacité du binôme policier – intervenant social

    Le manque d’indices, de preuves ou la confidentialité des informations sont des obstacles auxquels sont régulièrement confrontés les différents acteurs de terrain. Quelles solutions existantes peuvent pallier ces écueils et comment dépister plus efficacement les maltraitances envers les seniors ?

  • Le médiateur de quartier, un acteur-clé pour rétablir le dialogue

    Dans un souci de cohésion sociale, les médiateurs de quartier constituent des acteurs-clés pour résoudre les conflits entre personnes. Qui sont-ils et quel est leur rôle ? Comment gèrent-ils les différends entre parties ? Quels sont les résultats de leur intervention ?