Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Ordre public

En matière d’ordre public et police administrative : les règlementations, risques/menaces, les acteurs, gestion des évènements, loi football, etc.

  • La motivation et l’adhésion aux règles Covid-19 l’emportent sur la dissuasion

    L’effet dissuasif de la loi pénale n’est pas inexistant mais il doit être relativisé. De récentes recherches concernant les mesures liées au Covid-19 montrent que des facteurs humains (émotions, motivation, etc.) interviennent plus efficacement que la peur de la sanction.

  • La dissuasion pour faire respecter les règles de prévention Covid-19 ?

    Afin d’enrayer l’épidémie de Covid-19, le gouvernement a interdit une série de comportements considérés à risque, imposant notamment un « lockdown », dans un but de prophylaxie. Mais la sanction est-elle efficace en soi ou d’autres mesures sont-elles à privilégier ?

  • Les atouts des villes et communes contre la criminalité organisée

    Quels sont les facteurs critiques de succès qui permettent aux administrations locales de s'opposer à l'emprise des réseaux criminels ? Comment organiser efficacement une "administration renforcée" ? Des conseils précis et pratiques.

  • Covid19 - Quelles conséquences sur le fonctionnement des services de police ?

    Si les effets du Covid-19 sur le plan sanitaire sont connus, la pandémie actuelle affecte aussi le fonctionnement des institutions, comme la police intégrée. S’il est trop tôt pour tirer un bilan, sans vouloir être exhaustif, il est déjà possible de formuler quelques commentaires.

  • Comment est gérée la crise actuelle au niveau du pouvoir fédéral ?

    La crise actuelle est complexe et inédite, ce qui nécessite de prendre au niveau fédéral belge des décisions difficiles et lourdes de conséquences faisant intervenir un nombre important d’acteurs. Quels sont les acteurs impliqués dans le processus de décisions et comment les concertations sont-elles organisées ?

  • Mesures fédérales de confinement : sanctions en cas de non-respect

    Le 18 mars 2020, le Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur a pris des mesures de confinement pour faire face à l’épidémie de coronavirus en Belgique. Un rappel de ces mesures contraignantes et les sanctions prévues pour les personnes qui ne les respecteraient pas.

  • La communication de crise : pourquoi et comment communiquer dans l’urgence ?

    Les situations d’urgence sont multiformes et par définition imprévisibles. La priorité est évidemment de les gérer de manière opérationnelle afin d’en limiter les conséquences négatives. Mais l’information de la population joue aussi un rôle important dans la gestion d’une crise. Les clés d’une communication réussie.

  • Individus et dirigeants face au COVID-19 : comment réagir ?

    Les événements de ces derniers jours nous ont apporté leur lot de comportements irrationnels mais aussi de décisions courageuses et de marques de solidarité. Voici une brève analyse de ces réactions dont l’hystérie de masse et des conseils destinés aux responsables et aux individus.

  • L'expérience des administrations locales belges contre le crime organisé

    Les Pays-Bas et l’Italie possèdent déjà une solide expérience des pratiques administratives contre la criminalité organisée et la Commission européenne soutient en outre la méthodologie. Un premier bilan des initiatives prises par les pouvoirs locaux belges envers les réseaux mafieux.

  • Quel tissu urbain pour réduire les risques de délinquance et sentiment d’insécurité ?

    L’examen du réseau des espaces publics permet de comprendre la fréquentation des lieux et ses multiples variations. La densité et la temporalité de cette fréquentation ont un impact significatif sur la sécurité et le sentiment de sécurité.

  • Pouvoirs locaux et criminalité organisée : les expériences US et EU

    Les villes et les communes peuvent contrecarrer les phénomènes criminels par le biais des procédures administratives et d’une collecte efficace d’informations. Si l’implication des pouvoirs locaux est récente en Belgique, ce n’est pas le cas à l'étranger, en particulier à New York, en Italie et aux Pays-Bas.

  • L’importance de l’urbanisme pour une ville sûre

    L’organisation de la ville, mais aussi du bourg et du village joue un rôle important, dont on n’a pas toujours suffisamment conscience, par rapport à la sécurité publique et au sentiment de sécurité. Pourquoi la qualité des lieux et leur vitalité dissuadent les délits.

  • Un distributeur automatique d’alcool, est-ce légal ?

    Nombre de distributeurs automatiques permettent d’avoir accès à des biens de consommation à toute heure. Peut-on envisager de placer sur la voie publique ou dans un magasin un distributeur de boissons alcoolisées ? Quelles sont les conditions requises ? L’autorité communale peut-elle intervenir ?

  • Autorité locale vs criminalité organisée : les bonnes pratiques

    Les mesures administratives qui peuvent être mobilisées contre le crime organisé par les villes et communes constituent un potentiel d'actions beaucoup plus important qu'elles ne l'imaginent au départ. Quelles sont les interventions possibles sur le terrain ?

  • Les autorités locales peuvent-elles lutter contre le crime organisé ?

    La criminalité organisée s’immisce partout : dans les commerces, les infrastructures locales, les quartiers résidentiels, les clubs sportifs ou encore les activités caritatives. Comment les autorités locales peuvent-elles endiguer ces opportunités criminelles ?

  • La fermeté administrative : comment dissuader les bandes de motards criminels

    Interdire les rassemblements de motards sur le territoire d’une commune, établir des règles strictes concernant leurs clubhouses, bannir le port des colors, effectuer des contrôles réguliers avec des équipes multidisciplinaires : ces mesures administratives sont de plus en plus à l’ordre du jour pour décourager les gangs de motards.

  • Quelle aide pour les personnes sans-abri ?

    Ces dernières années, le nombre de personnes sans logement n’a cessé d’augmenter en Belgique et nous sommes nombreux à constater la présence de personnes sans-abri en rue. Ces personnes sont-elles effectivement aidées ? Existe-t-il des services spécialisés ?  Comment interviennent-ils ?

  • Bourgmestre, Conseil et Collège communal : quels pouvoirs de police administrative ?

    En Belgique, le premier échelon de la démocratie et de la bonne gouvernance est la commune et l’exercice de la police administrative générale par cette dernière est essentiel en vue de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publiques. Quelles sont les compétences des autorités communales en la matière ?

  • Les bandes criminelles de motards en Belgique

    Le nombre de gangs de motards implantés sur notre territoire a fortement augmenté ces 20 dernières années. Les 1% comme on les appelle, sont à l’origine de nombreux troubles à l’ordre public ainsi que vecteurs d’une criminalité organisée entreprenante : drogues, trafic d’armes, prostitution, corruption, … Cadastre de ces Outlaw Motorcycle Gangs (OMCG) belges.

  • La lutte contre les bandes de motards criminelles en Europe

    La plupart des pays européens sont confrontés à la recrudescence du crime organisé et en particulier aux gangs de motards criminels (Outlaw MotorCycle Gangs) sur leur territoire : fin 2012, Europol estimait déjà le nombre de chapitres à plus de 700 en Europe. Une brève analyse du phénomène et de la nouvelle stratégie destinée à l’enrayer.