TOP NEWS

.
.
Pratiquer la communication non violente

Pratiquer la communication non violente

La communication non violente (CNV) se profile comme un outil puissant pour favoriser la compréhension et la collaboration. Divers obstacles peuvent entraver son intégration en milieu professionnel : quels sont les défis et comment les relever ?

Surmonter les freins à la CNV
En abordant ces freins de manière proactive, les entreprises peuvent cultiver un climat de CNV propice à la croissance individuelle et collective. On peut agir à différents niveaux et promouvoir la communication non violente sur les plans :

De l’organisation 

  • Le manque de sensibilisation : Organiser des ateliers de sensibilisation à la CNV pour informer les employés sur ses principes et ses avantages.
  • Une culture organisationnelle bien ancrée : Intégrer la CNV dans les formations et politiques internes, encourageant une culture d’ouverture et d’empathie.
  • La résistance au changement : mettre en place des processus de transition graduels, soulignant les bénéfices concrets de la CNV.

Des relations interpersonnelles

  • La réticence à partager ses émotions et ses besoins personnels par crainte du jugement : créer un environnement où la vulnérabilité est valorisée, montrant que cela renforce la confiance et la connexion entre les individus.
  • La communication numérique excessive : encourager les conversations en face à face ou par vidéo pour une communication plus nuancée et empathique.
  • La crainte de la hiérarchie : favoriser des espaces de dialogue ouverts où les employés se sentent libres d’exprimer leurs opinions sans crainte de représailles.
  • Le manque de temps : intégrer des pratiques de CNV dans les réunions régulières afin d’optimiser le temps.
  • La présence de conflits non résolus : mettre en place des procédures de résolution de conflits, telles que la médiation pour aborder les tensions de manière constructive.

De la formation

  • Le manque de formation pratique : proposer des sessions de formation continue avec des exercices pratiques pour renforcer les compétences en CNV.
  • Le manque d’exemplarité : former les leaders à la CNV et encourager les comportements exemplaires.
  • La diversité culturelle : proposer des formations sur la communication interculturelle pour sensibiliser les employés aux nuances et aux différences dans l’expression des émotions et des besoins en fonction de la culture d’appartenance.
  • La surcharge d’informations : promouvoir des pratiques de communication claires et succinctes, mettant l’accent sur l’essentiel afin d’éviter une surcharge d’informations pour les employés.

Que ce soit en entreprise, administration, services de secours, etc., la route vers une CNV peut sembler être semée d’embûches, mais chaque frein offre une opportunité de croissance. En sensibilisant, en formant, en encourageant un leadership exemplaire, et en ajustant nos pratiques, nous cheminons à travers ces obstacles.
La CNV n’est pas seulement une stratégie, c’est une culture d’écoute, de compréhension et de respect mutuel. En surmontant ces freins, nous libérons un potentiel humain, transformant nos lieux de travail, créant des espaces où chacun trouve sa place, et où la communication devient le catalyseur puissant d’une entreprise florissante.

Article précédent : La communication positive en milieu professionnel

Mélanie SAEREMANS
Psychologue-Psychothérapeute

Références :
Mieux communiquer : la méthode CNV ou Communication Non Violente (passeportsante.net)

La communication non-violente est-elle vraiment bienveillante ? - Kaizen (kaizen-magazine.com)