TOP NEWS

.
.

NEWS

Justice : la différence de traitement entre auteur mineur et majeur

Régulièrement, les médias s’attardent sur la remise en liberté d’un mineur délinquant, s’insurgeant parfois contre le système de la justice des mineurs qui relâche ces jeunes sans même les avoir punis. Lorsque le complice est majeur et qu’il est, lui, en détention préventive, le grand public peut avoir un sentiment d’incompréhension face à cette différence de traitement.

Cocaïne : les laboratoires de «seconde extraction» en Europe

Se penchant sur le marché de la cocaïne en Europe, l’Observatoire européen des Drogues et des toxicomanies (OEDT) et Europol décrivent précisément, dans une récente analyse intitulée Cocain : A European Union perspective in the global context, les différentes composantes de la problématique : production, trafic, routes empruntées, personnes impliquées, etc.

En cas d’arrestation, une déclaration écrite des droits en 22 langues …

Quel citoyen européen connaît parfaitement ses droits lors d’une arrestation ? Qui n’ignore pas que toute personne ayant commis une infraction pénale peut bénéficier des conseils d’un avocat ou d’un interprète ? Or il s’agit de droits fondamentaux, inscrits dans la Convention européenne des droits de l’Homme et confirmés par la Cour européenne des droits de l’Homme.

Pour circuler à la bonne vitesse ...

Quand on demande à un conducteur lambda d’expliquer la réglementation en matière de vitesse, on se rend vite compte que des lacunes existent. Pourtant, il s’agit là d’un des points essentiels du code que tout conducteur devrait connaître (et appliquer…).

Quand un couteau devient-il une arme ?

Certaines armes blanches, catégorie dans laquelle se rangent les couteaux, sont conçues pour un usage spécifique, d’autres simplement comme ustensiles de travail ou à usage domestique. Par arme blanche la loi entend : toute arme munie d’une ou plusieurs lames et comportant un ou plusieurs tranchants.

Pourquoi de la drogue en prison ?

Bien que sous-estimée par de nombreux intervenants en prison, la proportion de détenus belges recourant aux produits stupéfiants est évaluée à plus de 36%, selon la dernière enquête de Modus vivendi (2008). Pour sa part, l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) estime que cette proportion varie d’un pays à l’autre mais qu’elle peut atteindre plus de 50% chez certains Etats membres de l’Union européenne.